Sécurité et défense

La situation nationale ne nécessite pas le déploiement d’un état d’urgence, toutefois nous devons y consacrer quelques moyens car « qui veut la paix prépare la guerre ». Mais le monde dans lequel nous évoluons est de plus en plus incertain. C’est la raison pour laquelle nous devons doter notre pays d’une force républicaine et régalienne capable de protéger en priorité nos concitoyens, de défendre notre territoire contre toute agression extérieure et de prévenir la délinquance, in fine : « Une force de l’ordre qui rassure par son comportement responsable et professionnel nos administrés ». Notre service de renseignement doit être à la hauteur des tâches qui lui incombent de façon efficace. Le fléau mondial que l’on appelle le terrorisme est à nos portes ; il faudra dès demain y apporter une réponse plus appropriée. Nous devons chercher les causes de cette gangrène qui mine notre moral, détruit des vies humaines et décime des familles entières. Nous ne voulons plus d’une force de l’ordre dont le service macabre se plie aux ordres de l’exécutif. Ceci est contraire à la haute estime en laquelle nous tenons un Etat régalien.

Aussi allons-nous instituer un esprit civique à travers le service militaire, ne serait-ce que pour une durée de trois mois, afin de permettre aux jeunes de connaître le goût, l’amour et la fierté de leur nation, et faciliter ainsi l’intégration de ceux qui sont sortis très tôt du système scolaire.


Un service militaire minimum devra être proposé.


Diagnostic

PROCHAINEMENT

Propositions

PROCHAINEMENT




Je m'abonne à la newsletter