Pauvreté

La pauvreté n’est pas une fatalité, c’est un fléau dont les origines remontent à des temps immémoriaux, toutefois, laisser faire serait insupportable et relèverait de la complicité passive et coupable. Demain, nous voulons vivre dans une société juste, équitable et paisible, dans laquelle la contribution à la paix constitue le maître-mot de façon générale.

Comme évoqué par Henri IV dans sa déclaration relative à « La Poule au Pot », je le cite : « Il n’y aura point de laboureur en mon royaume, qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot ». Permettre à chaque Togolais d’avoir « trois repas par jour » est notre folle ambition.

Notre société de demain n’acceptera plus la redistribution exclusive de la richesse produite dans notre pays au profit d’une seule minorité. L’égalité des chances pour tous. La seule solution à l’inégalité, la pauvreté et l’injustice sociale est la solidarité. Mais une solidarité limitée dans le temps, afin de redonner le sens du travail à nos concitoyens en replaçant le travail au cœur de l’homme, et l’homme au cœur de l’économie.


Un effort de solidarité devra être demandé à chaque Togolais en fonction de sa fortune bancaire.


Diagnostic

PROCHAINEMENT

Propositions

PROCHAINEMENT




Je m'abonne à la newsletter