Industrie agro-alimentaire et transformation

Comment donner à notre tissu industriel une autre dimension en misant sur la transformation de nos produits, leur consommation et leur exportation, en vue d’une relance économique ? La désindustrialisation que notre pays a subie depuis les crises socio-économiques, suivie de la gestion chaotique de certains secteurs – comme l’usine de Datcha, par exemple – ont laissé plusieurs de nos concitoyens sur le carreau, donnant une impression de fatalité. Non, il n’y a pas de fatalité dès qu’il s’agit de décisions politiques qui ne prennent pas en compte les réalités quotidiennes de ceux qui souffrent. Cette façon de faire nous conduit inévitablement au chaos. Or, dans un monde de plus en plus concurrentiel, l’absence d’industrie performante est source de déséquilibre et induit une carence de modèle économique et social.

La mondialisation doit être une chance et non une agitation à sens unique ; aujourd’hui, en l’absence d’appareil industriel solide et efficace, nous avons laissé la place aux étrangers qui conduisent, malgré eux, quelques initiatives ne profitant pas toujours à nos compatriotes. Nous devons sans tarder remettre le pays sur les rails industriels en privilégiant la transformation agro-alimentaire et agro-pastorale.

Il nous faut désormais une politique courageuse, engagée et volontariste pour que cette révolution industrielle se mette en place et c’est ENSEMBLE que nous réaliserons cette innovation. Une politique nécessaire à l’émergence du Togo dans le concert des grandes nations, qui s’inscrive durablement au sein de la société togolaise d’abord, puis dans une Afrique forte. Ce challenge à relever nous permettra d’entrer de plain-pied dans le 21ème siècle, c’est pour cela que nous devons nous atteler à la tache ENSEMBLE sans perdre une minute : l’avenir de nos concitoyens en dépend.

Diagnotic

PROCHAINEMENT

Propositions

PROCHAINEMENT




Je m'abonne à la newsletter